Le prolongement de moi

Chut !

Enceinte ! Y'a pas à tortiller, je suis enceinte. Je m'en doutais un peu, mais bon, on peut se tromper. Et maintenant je sais. Pas moyen de faire marche arrière. Quand je vais annoncer la nouvelle autour de moi, ça va être une explosion de joie.+

Je leur laisse le boulot

Je n'ai jamais su compter. Les statistiques, la loi des grands nombres, ce n'est pas pour moi. Mais vous savez, ce n'est pas la peine de sortir sa calculette. Imaginez une seconde ce qui se passait autrefois. Dans des temps reculés, et il n'y a pas si longtemps encore.+

Si, moi !

La télé, la radio nous inondent tous les jours avec ça. Vous voulez un gosse ? Y'a qu'à demander (et payer). Quel que soit votre âge, votre statut, votre orientation sexuelle. Célibataire endurci, stérile malgré tous les traitements, en couple non hétéro ? Ce n'est plus un problème.+

Pourquoi ?

Dans la rue, nos regards se sont croisés. Oh, un quart de seconde. Mais ça a suffi, je l'ai reconnue. Nous nous sommes reconnues. Ca faisait quoi, dix ans, douze ans, que je n'avais pas vu Delphine. Depuis les années lycée en fait.+

Qui suis-je ?

Qui suis-je ? OK, la question est bateau, tout le monde se la pose un jour à l'autre, tout en sachant pertinemment qu'il n'y a pas de réponse. Mais pour moi (si vous voulez bien me consacrer quelques instants, merci de votre patience…), la question n'a rien de banal.+

Je ne demande rien

Lionel et moi nous sommes rencontrés il y a quatre ans. Je sortais d'une rupture amoureuse, j'étais un peu sonnée et je cherchais du réconfort. Je crois que je voulais surtout sentir qu'on s'intéressait à moi, que je valais quelque chose, que j'étais digne d'être aimée.+

Portrait craché

Je m'appelle Philippe, j'ai 39 ans, j'ai une compagne, je travaille comme informaticien dans une grosse boîte qui… Bon, ce n'est pas ça le problème. Là, j'avais juste envie de dire un truc, ça va vous paraître bizarre, mais c'est comme ça. J'ai un gamin, Mattéo, il a quatre ans, et il me pose un problème.+

Ca suffit à mon bonheur

Léa a 35 ans, c'est une brunette pleine de vie, avec un je-ne-sais-quoi de magnétique qui fait que les regards convergent sur elle quand elle entre dans une pièce. Elle s'est mariée récemment et construit de nouveaux projets.+

Maman/fille : suite sans fin

Je t'aime, moi non plus. Tu es mon miroir… déformant. Construire une maison ne se fait pas en un jour, se construire, homme ou femme, est une longue aventure.+

Maman/fille suite

Dans le couple mère-fille, la société pointe souvent le rôle négatif, voire toxique, joué par la mère. Qu'elle soit jugée possessive à l'excès, autoritaire ou cruellement indifférente. C'est oublier le rôle joué par la fille.+